14,90 

Zoë et la baleine

Papa ! Maman ! Théo ! Viiiiite ! hurle Zoé en poussant le portail de la maison.
Ses parents et son frère surgissent comme des diables.
— Zoé, qu’y a-t-il ! Tu t’es blessée crie maman.
— Pas moi… c’est la baleine… elle va mourir… sur la plage…
Zoé hoquète. Le chien Dino n’arrange rien en se précipitant sur elle pour lui lécher la figure.
— Voyons dit papa, en prenant Zoé dans ses bras, calme-toi.
La petite fille, toute essoufflée, reprend.
— Il y a une baleine, très grosse, qui s’est échouée sur la plage. Les gens disent qu’elle va mourir !
— Allons voir, dit papa en prenant les deux enfants par la main.

 

LES POINTS FORTS

– Collection avec héros récurrent, petit format et petit prix pour un livre-cd.
– Texte rythmé, vocabulaire adapté à un très jeune public.
– Livres distrayants et éducatifs sur la mer, sa faune, sa flore, notre rapport avec celle-ci.

L’OUVRAGE

Dans ce sixième tome, Zoë va connaître une grande aventure : approcher et toucher une vraie
baleine. Mais la pauvre est échouée sur une plage, il est impossible de la laisser là sans réagir.
Comment l’aider à reprendre la mer ?
Il lui faudra d’abord apprendre et comprendre qui est cet animal et comment il vit.

LES AUTEURS DU LIVRE

Navigatrice, scientifique et romancière de talent, Isabelle Autissier en a écrit le texte. Elle offre toutes les qualités pour assurer l’écriture d’une collection éducative qui s’inscrit dans le droit fil du travail qu’elle accomplit en qualité de Présidente de la branche française de WWF. Sylvain Calvez est un illustrateur de talent. Sorti major de sa promotion à l’Ecole Brassart, il devient web-designer chez Dailymotion puis graphic-designer chez Disneyland Paris. C’est sa première collaboration pour une collection complète de livres-jeunesse.

LE CD

La voix d’Isabelle Autissier est accompagnée d’une création musicale originale signée Pascal Ducourtioux, compositeur et instrumentiste ayant notamment à son actif de nombreuses musiques de films. Le cd a été enregistré puis mixé chez Cristal Groupe à qui l’on doit notamment les “Martine” de Casterman.

 

14,90 
Extrait-1
Extrait-2
Extrait-3
Extrait-4